Stéphane Michaka présentera en avant-première son nouveau polar Elvis sur Seine publié dans la collection Mona Cabriole (7ème arrondissement) alors que Joseph d'Anvers accompagnera La Nuit ne viendra jamais, édité dans la même collection, et qui concourt pour le Prix du meilleur premier roman. 

Salondulivredidf.jpgDate : Samedi 18 décembre 2010

Lieu : L'Orangerie du Parc de Villeroy de Mennecy

Auteurs : Stéphane Michaka (Elvis sur Seine; Mona Cabriole, 7ème arrondissement) et Joseph d'Anvers (La Nuit ne viendra jamais; Mona Cabriole, 9ème arrondissement)

+ d'infos : http://www.salondulivreidf.fr/

Stéphane MICHAKA

 Stéphane Michaka est né à Paris en 1974. Après des études de lettres à l’Université de Cambridge , il enseigne le français en Afrique du Sud.

 De retour en France, il travaille pour la télévision, et écrit ses premiers textes pour la scène. Ses pièces « Le Cinquième archet », « La Fille de Carnegie »(lauréate du concours Beaumarchais/France Culture en 2005) sont publiées par l’Avant-Scène Théâtre.

 Il est également l’auteur de plusieurs pièces jeunesse, dont « Les Enfants du docteur Mistletoe » publié par Espaces 34 ; Il a écrit pour France Culture de nombreuses fictions radiophoniques, dont une adaptation remarquée du « Château » de Kafka, diffusée en 2010.

Il a adapté sa propre pièce « La Fille de Carnegie » et en a tiré un roman publié en 2008 chez Rivages/Noir. « La Fille de Carnegie » a été sélectionné pour plusieurs prix.

Présent au Salon du livre d’Ile de France à Mennecy le samedi 18 décembre, il présentera son dernier ouvrage, un policier original, « Elvis sur Seine »

Crédit photo : Elisa Pone

Joseph d’ANVERS

Paris, 2024. Il pleut depuis des mois, des années. Un homme est assis dans un bar de Pigalle. Seul. Une lettre devant lui. Quelques minutes plus tard, il s’engouffre dans la nuit. Personne ne le reverra. Des années plus tôt. Mona, jeune journaliste, décide d’écrire un article sur Ian, leader d’un groupe de rock anglais mythique. Dans la lignée du «nouveau journalisme» des années 70, elle part avec lui en tournée, et se retrouve confrontée à une série de meurtres perpétrés pendant les concerts du groupe. Commence alors une longue descente aux enfers sur fond de drogues, de nuits blanches, d’alcool et de rock and roll.

Joseph d’Anvers a déjà eu plusieurs vies : étudiant en arts appliqués, boxeur, chef opérateur de cinéma issue de la prestigieuse FEMIS, et auteur de textes pour d’autres chanteurs (notamment Alain Bashung, pour lequel il écrit « Tant de Nuits » sur Bleu Pétrole)

Avec « La nuit ne viendra jamais », Joseph d’Anvers livre aujourd’hui son premier roman, posant ainsi les jalons d’une nouvelle vie.

Il sera présent au Salon du livre de Mennecy, le samedi 18 décembre prochain.