« Il est arrivé avec le mois de mars, c'est le fameux et hilarant trimestriel Schnock »

 Frédéric Vion, « Télématin », France 2

 

« Une fois de plus, on referme Schnock avec le cerveau bien aéré. Comme une maison de vacances, les volets ouverts avant d’en profiter pour l’été. De bons moments de lecture qui donnent simplement envie de dire «merci» à la rédaction. »

 Philippe Degouy,L’Echo

 

« Schnock, la revue la plus intelligente, drôle et décalée du moment »

(Eric Neuhoff, « Le Masque et la plume », France-Inter

 

 

« Schnock parvient à raviver une certaine nostalgie − souriante mais pas béate − avec des sujets travaillés et ultradocumentés qui revisitent le passé comme on visite un grenier abandonné »

Sébastien Ministru, Moustique

 

« Schnock, la revue qu’on lit en veste de tweed »

Bruno Duvic, « La Revue de presse », France-Inter.

 

« Schnock, comme un réactif de moments cultes, se prescrit sans modération »

Olivier Cariguel, La Revue des deux mondes.


 COMMANDER  S'ABONNER 


Schnock_11_-_Frederic_Vion.jpg