« Je n’ai marché qu’une centaine de mètres, et me voilà face à ce qui deviendra mon pire ennemi des jours à venir : des enchevêtrements de ronces qui n’entendent pas me céder le passage facilement. La balade ne sera peut-être pas aussi bucolique que je l’espérais... » 
Le journaliste Pierre Demoux s’est lancé dans une traversée originale de la Bourgogne en suivant un itinéraire hors des sentiers battus : son unique guide sera le parcours d’une voie ferrée abandonnée depuis une décennie, celle d’une petite ligne qui reliait deux sous-préfectures. Quatre-vingt-cinq kilomètres de rails peu à peu digérés par la nature entre les gares d’Avallon et d’Autun. Avec, au milieu, le Morvan, modeste montagne à tendance revêche, mais fertile en aventures. Dans le sillage d’un train qui ne passe plus, l’auteur a mené une « randonnée d’investigation » le long de ce chemin de fer, en faisant escale à chacun de ses anciens arrêts pour raconter un morceau de France et ceux qui le font vivre, capter l’énergie d’un territoire en mutation. Sur sa route, des femmes et des hommes aux histoires étonnantes, des loups en vadrouille, des tronçonneuses endiablées, le nid d’un phénix mondialement connu, des pouponnières à sapins de Noël, l’ombre du roi Arthur, des migrants venus du nord, des pionniers de la libération féminine... Des personnages et des lieux enracinés dans cette terre au caractère unique, mais dont les destins résonnent avec celui de la France à l’écart des métropoles, là où bat (aussi) le cœur du pays. 
 
Originaire de Bourgogne, Pierre Demoux est journaliste aux Échos et l’auteur de L’Odyssée de la basket – Comment les sneakers ont marché sur le monde (La Tengo, 2019). 
A la poursuite du train fantôme - 85 kilomètres à pied dans le Morvan
ISBN 978-2-35461-239-9 | 156 pages | 16X24 cm | 19 €
Sortie : le 18 mai 2022
COMMANDER  CHAPITRE 1
AGENDA DES RENCONTRES

LE LIVRE

Au cinéma il y a les problèmes de raccord, en littérature il y a les coquilles, en patinage artistique il y a les gamelles, en architecture il y a les portes qui donnent sur des murs… Et en chanson il y a l’erreur, l’aberration. Le chanteur Alister en a rassemblé les meilleurs exemples dans un corpus avalisé par le CNRS, où se rencontrent, pêle-mêle, têtes en l’air sympathiques, imbéciles heureux et scribouillards satisfaits. Après le succès de la première édition publiée en 2014, voici une nouvelle édition revue et augmentée avec encore plus de fautes et autres approximations.


 L’AUTEUR

 

Alister est auteur, compositeur, interprète ayant à son actif trois albums (Aucun mal ne vous sera faitDouble détenteMouvement perpétuel), un recueil de nouvelles (Playlist), des sketches pour la télévision («La Minute blonde», «Un gars une fille»), des essais (L’Anthologie des méchants au cinémaLa femme est un dandy comme les autresLa Bibliothèque impossible), et une revue (Schnock, dont il s’occupe depuis 2011).

 

REVUE DE PRESSE (PREMIÈRE ÉDITION)

 

«Il y a longtemps qu’on n’avait pas autant ri à la lecture d’un livre...» Le Parisien

 

«Écrit par un Schnock en chef, donc garanti drôle et intelligent» Les Inrockuptibles

 

«D’ores et déjà un classique» Le Figaro magazine


En librairie le mercredi 12 octobre 2022


COMMANDER