Dictionnaire éméché du cinéma
search
  • Dictionnaire éméché du cinéma

Dictionnaire éméché du cinéma

24,00 €

Benoît Franquebalme

Quantité

LE LIVRE

Quel rapport y a-t-il entre des films tels que Les Bronzés font du ski, Drunk, Les Tontons flingueurs, Un singe en hiver
et Rio Bravo ? L’alcool, bien sûr ! Présente dans d’innombrables scènes, dialogues et génériques, la boisson irrigue autant les veines de l’ histoire du septième art que celles de ceux qui l’ont façonnée. Saviez-vous que les frères Lumière ont réalisé des pubs pour le champagne ? Que Heineken aurait payé 45 millions de dollars pour apparaître dans un James Bond ? Que Gérard Depardieu buvait en douce sur le plateau des Fugitifs ? Que George Clooney s’en est mis plein les fouilles grâce à sa tequila ? Que le rosé de Brad Pitt a été élu « meilleur rosé du monde » ?
Ce Dictionnaire éméché ouvre grand les caves du cinéma et vous emmène en balade dans les vignes de George Lucas, Francis Ford Coppola, Pierre Richard ou Carole Bouquet.

 

L’AUTEUR

Enfant naturel du Vaucluse, du pastis, des côtes-du-rhône et des salles obscures, Benoît Franquebalme a débuté dans la presse au quotidien La Provence. Il a ensuite gagné la capitale et ses lieux de perdition, avant de devenir journaliste culturel. Sévissant actuellement pour les magazines Le Parisien week-end et Marianne, il est l’auteur d’une biographie de Gérard de Villiers (Plon, 2018), d’Ivresses (JC Lattès, 2020) et de Sales Types ! (JC Lattès, 2022). Vous avez bien compté, le Dictionnaire éméché du cinéma est son quatrième livre.

 

ISBN 978-2-35461-278-8

16X24 cm, 160 pages,

24 €

Parution le 4 octobre 2023

 

 

 

 

 

« Parmi les livres sur ou autour du vin, ce Dictionnaire éméché du cinéma, écrit dans la bonne humeur, figure un indispensable dans la bibliothèque de l’amateur. »

Jacques Dupont, Le Point

 

« Un dictionnaire éméché du cinéma vraiment savoureux »

Ali Rebeihi, « Grand bien vous fasse », France Inter

 

« À lire sans modération! »

William Leymergie, « William à midi », C8

 

« Il vous est fortement recommandé de vous pencher au chevet de l’histoire de la représentation de l’ivresse à l’écran, via le formidable Dictionnaire éméché du cinéma

 Agathe Pigneux, Le Figaro

 

«C’est une compilation drôle et pleine d’infos croustillantes où l’on croise aussi bien Ava Gardner et Humphrey Bogart que Claude Chabrol ou Gérard Depardieu »

Charlotte Lipinska, « Le Masque et la Plume », France Inter

 

« C’est une idée qui confine au génie et qui suscite l’enthousiasme (le mien, en tout cas), le livre de Benoît Franquebalme doit être étudié dans les universités et à la Cinémathèque, parole de critique. Hips.»

François Forestier, L’Obs

 

« Je me suis régalé avec ce livre ! »

Vincent Perrot, « Les Petits Matins », RTL

 

« Un gouleyant dictionnaire où l’on rit sans modération »

Arnaud Bélier, Ouest France

 

« Un ouvrage aussi drôle que précis et érudit sur le lien entre alcool et cinéma »

Jérôme Bernède, Midi Libre 

 

« Il se dégage beaucoup de joie et de jouissance à la lecture de ce livre, et en ce moment ce n’est pas du luxe. Il réconcilie plusieurs générations parce qu’il parle aussi bien du cinéma des années 50 que celui des années 2020. »

Ophélie Neiman, « La Table des bons vivants », Europe 1

 

« Derrière son comptoir, Benoît Franquebalme nous sert de grandes rasades de films. Le patron est à son affaire. Il connaît les grands crus, cite les classiques, met les répliques cultes en bouche. L’abus de Franquebalme est conseillé. »

Éric Neuhoff, Le Figaro

 

« Benoît Franquebalme explore la face éthylique du septième art dans un dictionnaire plein d’anecdotes et d’illustrations, à consommer sans modération. »

Bernard Quirigny, Trois couleurs 

 

« Du white russian du Big Lebowski au Martini blanc shaken, not stirred du commandeur Bond, ce petit dictionnaire qui ne marche pas droit panache astucieusement anecdotes cinématographiques, acteurs vignerons, lieux fictifs ou réels et recettes de cocktail. »

Ellen Ichters, « Qwertz », RTS

 

« Un livre feel good à lire sans modération, au contraire des innombrables boissons qui sont citées dedans. »

Stéphane Leblanc, 20 minutes