« Noir, rock et efficace. Avec ce roman, Marin Ledun assure un 10 aux figures imposées. »

Jean-Marc Laherrère, Actu du Noir

« Ce livre confirme que nous tenons là un véritable auteur. »

Yann Plougastel, Le Monde Magazine

« Un polar politique et cinglant »

Cathy Viale, Abus dangereux

« Un roman intense en seulement 160 pages. L'attention du lecteur est épinglée et n'est relâchée à aucun moment. »

Fabien Sonntag, Art de lire

« Un livre haletant qu’on ne lâche qu’au mot fin. »

Franck Dit Bart, Le Mague

« Marin Ledun n’a pas son pareil pour manier le suspense. C’est noir violent. Parfait. »

Cali Rise, Impudique magazine

« On y croit. Complètement. Totalement. A tel point que, passés l’horreur, la peur et la panique, on se surprend à être sincèrement ému. »

Cécile Nadaï, Papercuts

« Jouissance du lecteur à retrouver un ton vindicatif, jouissance exsudée de l’auteur à accorder sa plume aux sons enfumés des concerts en cave. »

François Perrin, Standard

« A mi-chemin entre thriller et polar social, ce Cinquième clandestin séduit par le dynamisme du récit et le style engagé de son auteur, et prouve le potentiel de la série Mona Cabriole. »

Nicolas Trenti, Polars pourpres

« On retrouve dans Le Cinquième clandestin le rythme que sait insuffler l’auteur à ses histoires, qu’il devient vite difficile d’arrêter en chemin. »

Hoël Maleuvre-Gourmelon, Hannibal le lecteur

« Entre double jeu, manipulation, chantage et dénonciation, le roman ne manque pas de piment et s'explore sur un rythme effréné à la manière des riffs d'un morceau de Punk. »

Les polars de Mika