SCHNOCK-COUV-n_4web.jpg

Schnock, La Revue des Vieux de 27 à 87 ans, n°4, Automne 2012, Daniel Prévost

 176 pages, 14,5 euros. Parution le 12 septembre 2012

Si vous aussi, vous ressentez l’envie d’échapper à l’hystérie de l’époque en faisant un pas de côté et en tournant poliment le dos au jeunisme ambiant, cette revue est faite pour vous. Elle vous fera replonger dans des œuvres parfois oubliées, rencontrer des personnages hauts en couleur, mémoires encore vivaces de notre patrimoine culturel, vous permettant ainsi de satisfaire vos goûts de jeune (ou vieux) schnock. Ni rétrograde, ni passéiste. Schnock, donc. Tout bonnement. Alors rejoignez-nous ! Après vous...

Du rouge, du rose, du blanc donc… La nouvelle cuvée de Schnock est prête à déguster. L’arôme est cette fois très banané avec la présence dans ce numéro de Dick Rivers et autres Loulous (rubrique coiffure) et surtout de Daniel Prévost, professionnel du coup d’éclat permanent mais aussi comédien sous-estimé, qui est l’objet de notre obsession trimestrielle et que nous avons rencontré. Plus loin en bouche, une pointe de vanille avec l’apparition de Magali « Fais-moi mal Johnny ! » Noël, qui nous parle de Boris Vian et de Federico Fellini. Puis ça se corse avec l’histoire du débarquement en France des super-héros Marvel (Spider-Man, Daredevil et autres Quatre Fanstatiques) via la revue Strange. Et le récit au cordeau de l’attentat chez Yves Mourousi en 1978. 

Ses rédacteurs en chef sont Laurence Rémila, journaliste et rédacteur en chef adjoint du magazine Technikart, et Christophe Ernault également connu sous le nom d’Alister, auteur-compositeur-interprète (Double détente, Barclay/Universal). 

SOMMAIRE  REVUE DE PRESSE COMMANDER  S'ABONNER LE SITE