_25-couv-HD_0611.jpgSi vous aussi, vous ressentez l’envie d’échapper à l’hystérie de l’époque en faisant un pas de côté et en tournant poliment le dos au jeunisme ambiant, cette revue est faite pour vous. Elle vous fera replonger dans des œuvres parfois oubliées, rencontrer des personnages hauts en couleur, mémoires encore vivaces de notre patrimoine culturel, vous permettant ainsi de satisfaire vos goûts de jeune (ou vieux) schnock. Ni rétrograde, ni passéiste. Schnock, donc. Tout bonnement. 

La Revue des Vieux de 27 à 87 ans, n°25, Hiver 2018, Renaud

Sous la direction de Christophe Ernault et Laurence Rémila

En librairie le mercredi 6 décembre 2017

COMMANDER  AUTRES NUMEROS S'ABONNER 


Sommaire

Schnock des cultures tout ce que vous avez toujours voulu savoir etc.

« Bien entendu c’est on » par Éléonore Cambret

Schnock Tourisme : Simone Veil à Pékin par José-Alain Fralon

Le Top 15 conserves par Christophe Ernault

 

Les Schnock parlent aux Schnocks

Le grand dossier – Renaud

David Séchan : « Je le voyais plutôt faire une carrière de comédien » par Baptiste Vignol

Le Petit Renaud illustré par Eléonore Cambret et Baptiste Vignol

Serge Cazenave-Sarkis : «Renaud ne voulait pas chanter » propos recueillis par Laurence Rémila

Renaud par la bande par Christian Eudeline

Le Scaphandrier dans l’aquarium par Alister

« Adieu grand con », la correspondance entre Renaud et Gérard Lebovici 

Valérie Lagrange : « Il ne faisait pas “l’artiste” » propos recueillis par Jean-Eric Perrin

« Je faisais toutes les guyluxeries du monde ! » Renaud interviewé par Matthias Debureaux 

Top 10 Renaud par Alister

 

Emmanuelle vs Histoire d’O : La guerre des éditeurs par José-Alain Fralon

« Pas ce soir, chérie, j’ai Scalextric » par Michel Dalloni

« Attention mes frères et mes sœurs : Sidney ! » par Stéphane Legras

Disc’oh la la (le sex french in la disco) par Pierre Léonforte

Claude de Givray, le cinéaste oublié de la Nouvelle Vague par Frédérique Topin & Philippe Pierre-Adolphe

 

Schnock chez soi lectures & autres loisirs de chambre

Nos Trésors cachés ne le restent jamais très longtemps

Paris-Berry de Frédéric Berthet par Thomas Morales

On n’enterre par le dimanche de Michel Drach par Rod Glacial

Madame de Barbara par Alister

Fernet Branca par Julien Preminger

Le Schnock des photos : John Wayne par Raymond Depardon propos recueillis par Gaël Gohlen